Qu’est-ce que le stress ?

Stress
6 min de lecture

Qu’est-ce que le stress ?

Je trouve vraiment très important de définir ce qu’est le stress, l’anxiété et les angoisses pour mieux comprendre ce qui se passe dans notre corps et dans notre tête lorsque nous sommes stressé.e.s, anxieux.se ou angoissé.e.s. De plus, ces termes sont très souvent confondus alors qu’ils correspondent à des réalités différentes même si elles sont subtiles.

J’ai donc décidé de réunir l’ensemble des connaissances que j’ai acquises au cours de mes recherches au sein de 3 articles consacrés à chacune de ces notions pour te permettre, à ton tour, de mieux comprendre les manifestations et les raisons de ton stress, de ton anxiété et de tes angoisses.

Par ailleurs, j’ai réunis plusieurs conseils pour mieux « gérer », apprivoiser ton stress, ton anxiété et tes angoisses au sein de cet article.

Définition du stress

Le stress a été défini pour la première fois par le biologiste et endocrinologue Hans Selye en 1956. Il lui donne d’abord le nom de “syndrome général d’adaptation” car il considère que c’est “une réaction physiologique permettant à l’organisme de s’adapter face à une agression externe, qu’elle soit traumatique, thermique ou même sociale”. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le stress apparaît lorsque nos ressources et stratégies de gestion personnelles sont dépassées par les exigences qui nous sont posées. 

Il s’agit donc d’une réaction normale d’adaptation de notre organisme suite à une agression par un agent physique, psychique ou émotionnel “stresseur” entrainant un déséquilibre. Exemples d’éléments déclencheurs du stress : bruit intense, examen, compétition, rupture amoureuse, maladie, accident…

Le Docteur Selye distingue 3 phases dans la réaction au stress :

1) La phase d’alarme

C’est la phase durant laquelle “les humains mobilisent leurs moyens de défense”. C’est à ce stade que les premières manifestations physiques du stress apparaissent car elles sont provoquées par la libération d’hormones comme l’adrénaline. 

Cette phase correspond à la réaction de survie immédiate dans laquelle l’individu mobilise très rapidement ses ressources. Elle demande beaucoup d’énergie à l’organisme mais est nécessaire pour alerter l’individu d’un danger potentiel. 

2) La phase de résistance

C’est la phase lorsque l’agression se prolonge. Dans ce cas, l’organisme résiste et compense les dépenses énergétiques occasionnées pour faire face au stress en libérant d’autres hormones comme le cortisol qui va :

  • stimuler la fabrication de glucose ce qui donne de l’énergie à l’organisme pour se défendre,
  • freiner la digestion et la croissance des os, 
  • bloquer une nouvelle libération des hormones pour éviter que la machine ne s’emballe (rétrocontrôle). 

3) La phase d’épuisement

Elle intervient lorsque l’organisme ne parvient plus à s’adapter à la situation de stress. Dans ce cas, le rétrocontrôle de la phase de résistance ne s’opère plus. Les signes du stress chronique apparaissent : fatigue, irritabilité, apparition des premiers troubles. 

Cette phase a pour conséquence de rendre le système immunitaire moins résistant, le rendant plus vulnérable aux maladies. 

Bon stress vs mauvais stress

Le Docteur Selye a alors distingué deux types de stress : le “bon stress” et le “mauvais stress” : 

  • Il parle de “bon stress” lorsque la personne est en première ou deuxième phase si celle-ci ne se prolonge pas trop dans le temps. Dans ce cas, le stress a pour objectif de garder l’organisme en alerte pour le protéger contre un éventuel danger en mobilisant toutes l’énergie du corps de façon appropriée

Selon le magazine Cerveau&Psycho dans leur article intitulé Les bons côtés du stress : “le stress nous oblige à procéder par étapes et à choisir la bonne direction pour atteindre des objectifs ou trouver des solutions. Il nous permet souvent de développer les compétences exactes dont nous avons besoin pour faire face aux difficultés auxquelles nous sommes confrontés”. 

  • Il parle de “mauvais stress” lorsque la personne est en phase d’épuisement. Dans ce cas, on parle de stress chronique. Ce stress découle d’une exposition prolongée et répétée avec l’agent “stresseur”. Cette exposition prolongée épuise les capacités énergétiques de l’organisme. Cette phase d’épuisement devient alors un terrain propice au développement de maladies. 

Chaque personne réagit de façon différente au stress. La réponse que nous adoptons face au stress dépend de la représentation qui est faite de l’agent stresseur et de notre capacité à y faire face. Ainsi, la réponse de stress résulte de l’interprétation d’une situation comme étant menaçante ou non.

Selon Rüya-Daniela Kocalevent, psychothérapeute scientifique, les bénéfices du stress dépendant à la fois du tempérament de la personne et du regard qu’elle porte sur les épreuves traversées. 

Les manifestations physiques et psychiques du stress

  • Les manifestations physiques les plus courantes sont : 
    • les tensions musculaires avec raideur au niveau du cou et des épaules notamment.
    • les troubles du sommeil : insomnies, plusieurs réveils par nuit. 
    • maux de tête
    • maux de ventre : diarrhée ou constipation, aigreur d’estomac, nausées… 
    • vertiges
    • douleurs cardiaques
    • tachycardie
    • manifestations cutanées
    • pertes d’appétit – perte ou prise de poids
    • sensation d’oppression…
  • Les manifestations psychiques les plus courantes : 
    • inquiétude 
    • ruminations
    • pensées 
    • irritabilité
    • difficulté de concentration 
    • difficulté à prendre des décisions
    • agressivité 
    • troubles de la mémoire
    • anxiété exacerbée
    • augmentation des comportements à risque…

⚠️ Ces listes ne sont pas exhaustives. Il existe d’autres manifestations physiques et psychiques liées au stress. Surtout, il n’est pas nécessaire de développer toutes ces manifestations pour considérer être “stressé.e”. Ces manifestations varient d’un individu à l’autre. 

Lorsque le stress est chronique (prolongé), celui-ci peut avoir des effets très néfastes sur le corps et entraîner des maladies.

Les maladies liées au stress

L’état d’épuisement de l’organisme peut entraîner différentes maladies : 

  • Des maladies cardiovasculaires et cardiaques : hypertension artérielle, rythmes cardiaques anormaux, crises cardiaques, accident cardio-vasculaire… 
  • Des problèmes de santé mentale : le stress intense et sur le long terme peut entraîner la dépression, des troubles anxieux, des troubles de la personnalité…
  • Des rhumes et virus : le système immunitaire des personnes très stressées est moins résistant et ces personnes ont tendance à tomber plus facilement malades. 
  • Des problèmes de peau et de cheveux : acné, psoriasis, eczéma, perte de cheveux.. 
  • Des problèmes gastro-intestinaux : reflux gastro-eosophagien (RGO), gastrite, colite ulcéreuse, côlon irritable…
  • Obésité et troubles du comportement alimentaire : hyperphagie, boulimie, anorexie…

Dans les cas les plus graves, le stress peut aussi entraîner des cancers. 

⚠️ Il ne s’agit pas, encore ici, d’une liste exhaustive. D’autres maladies sont liées au stress.


👉🏻 Ainsi, le stress est une réponse de notre organisme face à un agent “stresseur” qui dépend de notre interprétation de la situation et du danger perçu. 

Même si le stress est considéré comme la maladie du siècle, il est important d’avoir à l’esprit qu’un stress aigu (de courte durée) est nécessaire pour notre organisme et a des effets bénéfiques sur celui-ci. 

En revanche, un stress chronique (qui se prolonge) peut entraîner des maladies car il épuise l’organisme et le rend donc plus fragile. 

Tu peux également découvrir ce que sont l’anxiété et les angoisses en découvrant mes articles à ce sujet.

J’espère que tu comprends mieux ce qu’est le stress et que cet article va t’aider à mieux comprendre tes manifestations physiques et psychiques.

Et toi, tu es stressé.e ?

Sensiblement 🌸

Bibliographie : pour écrire cet article, je me suis notamment appuyée sur les articles suivants :

Découvre mes autres articles…

et viens suivre mes aventures sur Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter !

Être abonné.e à ma newsletter c'est : être informé.e de la publication des nouveaux articles et recevoir des informations de qualité sur l'hypersensibilité !

Pas de spam, pas d'information inutile et surtout pas de mail tous les jours !