Ma reconversion personnelle et professionnelle

reconversion professionnelle
7 min de lecture

Une reconversion à la fois personnelle et professionnelle

Je suis heureuse de vous annoncer une grande nouvelle liée à ma reconversion professionnelle : j’ai démarré une formation pour devenir coach !

Le droit c’est officiellement terminé pour moi après 7 longues années d’études et de début d’activité professionnelle durant lesquelles je me suis beaucoup cherchée.

En avril dernier, après une nouvelle expérience professionnelle décevante, j’ai fait un choix : celui de me rendre heureuse et de trouver un sens à ma vie

Après plusieurs mois à travailler sur moi, les questions autour de mon activité professionnelle se sont bousculées : quel métier vais-je exercer ? Quel métier pourrait correspondre à mes valeurs et à mon envie profonde d’aider les autres ? Dans quel métier pourrais-je pleinement m’épanouir ? Quel métier pourrait me permettre de donner du sens à ma vie ?

Le coaching s’est alors révélé être le métier de mes rêves, le métier qui va me permettre de donner ce sens à ma vie qui me manquait tant.

Mais comment le coaching est apparu comme une ÉVIDENCE pour moi ? C’est la question que vous vous posez sûrement. C’est pour cela que j’ai tenu à vous écrire ces prochaines lignes pour vous expliquer mon histoire, mon cheminement, et mon parcours personnel qui m’ont amené jusqu’à ce métier. 

Ma reconversion personnelle et professionnelle : le commencement de ma nouvelle vie

Après avoir quitté l’emploi que j’occupais dans la fonction publique, j’ai eu besoin de prendre du temps pour moi, de prendre du recul afin de savoir ce dont j’avais vraiment envie. Continuer dans le droit ? Me reconvertir professionnellement ? J’optais plutôt pour cette seconde option même si j’ignorais encore le domaine dans lequel j’allais me reconvertir. 

Comme je ne savais pas trop par où commencer, j’ai débuté par ce qui me semblait le plus important à ce moment-là : MOI

Moi, parce que j’avais décidé de me rendre heureuse. Pour me rendre heureuse, il fallait que j’apprenne à me connaître, à connaître mon hypersensibilité, à m’accepter et à m’aimer. 

Je me suis donc énormément renseignée sur ma haute sensibilité : celle qui m’avait fait tant souffrir toutes ces années. Que cachait-elle ? J’ai enchaîné les livres, les articles, les podcasts à ce sujet. Je voulais tout connaître d’elle pour tout comprendre de moi. 

J’ai ensuite commencé à me questionner sur moi, sur mon enfance et adolescence, sur mes blessures, les traumatismes que j’ai vécus, mes envies, mes qualités, mes défauts, à quel point est-ce que j’étais sensible, sensible sur quoi, sur qui, par rapport à quoi et à qui. Je me suis questionnée sur chaque trait de ma personnalité. Je voulais connaître toute mon histoire pour comprendre à quel point celle-ci avait conditionné la personne que j’étais devenue. Je ne voulais plus avoir aucun secret pour moi-même.

Me connaître et me comprendre était devenu vital, viscéral. 

C’est qu’ainsi qu’une longue introspection a débuté : 

  • j’ai questionné ma mère pour connaître l’enfant que j’étais,
  • j’ai soigné mes blessures pour que celles-ci ne me fassent plus souffrir, 
  • j’ai écrit une lettre à mes grands-parents qui ont toujours été très présents pour moi pour leur dire à quel point je les aimais avant qu’ils ne partent, 
  • j’ai appris à accueillir mes émotions, à apaiser mon anxiété, à me détacher de ce sentiment de culpabilité qui me rongeait tant,
  • j’ai travaillé sur mes peurs les plus ancrées (peur de la mort, de la maladie),
  • j’ai travaillé sur mes défauts et j’ai appris à me servir de mes qualités,  
  • j’ai cherché et trouvé ma créativité, celle que je cachais depuis toutes ces années, 
  • j’ai travaillé sur moi-même chaque jour pour transformer mon hypersensibilité en supersensibilité
  • j’ai appris à me servir de ma sensibilité pour me rendre heureuse et aider les autres.

Bref, je voulais devenir une meilleure version de moi-même. J’ai connu des moments de doute, de peur, de tristesse mais aussi des moments de joie intense et un épanouissement énorme ! Je me suis rendue heureuse, l’objectif que je m’étais donnée. Whaou, c’est fou ! Vraiment, j’ai encore parfois du mal à y croire. 

En parallèle de l’introspection que je menais et que je continue de mener tous les jours, je me suis passionnée pour le sujet de l’hypersensibilité. J’ai été scandalisée par les informations que je pouvais trouver sur cette haute sensibilité et j’ai réalisé à quel point la sensibilité était dénigrée dans notre société. Cela m’a mise en colère. Je trouvais cela injuste car la sensibilité est une très belle qualité. Elle nous rend profondément humain, entier et sincère. Elle ne devrait pas être dévalorisée, dénigrée comme elle l’est de nos jours. Au contraire ! Elle devrait être REVALORISÉE !

J’ai alors transformé ma colère en énergie et je me suis donnée une Mission de Vie : celle de revaloriser l’image de la sensibilité et de lui redonner la place qu’elle mérite d’avoir dans notre société

J’ai eu également envie d’aider les personnes hypersensibles à mieux connaître leur sensibilité. Je voulais que mon histoire leur redonne de l’espoir en leur montrant qu’il est possible d’être heureux.se, de ne plus souffrir et d’être épanoui.e. 

C’est ainsi qu’est née Supersensibilité. 

Mettre ma sensibilité au service des autres, le sens de ma vie. 

J’ai compris que le sens de ma vie était celui de mettre ma sensibilité au service des autres.

J’ai cherché un métier qui me permettrait de donner ce sens à ma vie, qui me permettrait d’accompagner les personnes hypersensibles à mieux vivre avec leur sensibilité afin de les aider à réaliser leurs rêves et à être heureuses tout simplement. 

Je me suis alors renseignée sur différents métiers susceptibles de me plaire. Puis un jour, au cours d’une discussion, une amie me parle du coaching. Tiens, c’est quoi le coaching ? Je n’en avais pratiquement jamais entendu parler. Très curieuse, je m’informe beaucoup sur ce métier qui est apparu comme UNE ÉVIDENCE, MON ÉVIDENCE.

Une telle évidence que lorsque j’ai rencontré des coachs pour qu’ils me parlent de leur métier, mon corps tout entier s’est mis à s’exprimer : mon cœur s’est accéléré, les larmes me sont montées aux yeux et j’avais des frissons partout sur le corps. Une explosion de sensations intenses !  C’était fou, comme si mon cœur et mon corps m’indiquaient que, ça y est, j’avais enfin trouvé !

Je me suis alors mise à la recherche d’une formation. J’avais des exigences élevées : il fallait que cette formation m’inspire confiance, qu’elle ait fait ses preuves et qu’elle me permette d’acquérir les compétences nécessaires pour accompagner des personnes dans leur évolution personnelle. 

Après des heures de recherches et après avoir rencontré les personnes qui allaient me former, j’ai fini par trouver la formation qui me correspondait le plus. Je n’avais désormais plus qu’une hâte : commencer à me former pour exercer ce métier qui me passionne tant !

Le coaching : le métier de mes rêves, le métier qui va me permettre de réaliser le sens de ma vie.

Le coaching s’est révélé être le métier de mes rêves : celui qui permettra de donner ce sens à ma vie. 

En tant que coach, j’accompagnerai les personnes : 

  • à réaliser leurs objectifs pour qu’elles soient pleinement épanouies 
  • à donner, à leur tour, un sens à LEUR vie
  • à transformer leur hypersensibilité en supersensibilité !

J’ai (enfiiiin) commencé ma formation le 18 octobre et celle-ci durera 9 mois. Pendant 9 mois, je vais continuer à travailler sur moi pour reprendre le pouvoir sur ma vie et continuer à devenir une meilleure version de moi-même. Pendant 9 mois, je vais continuer à aller à la rencontre de mon vrai MOI pour aider, par la suite, d’autres personnes à partir à LEUR rencontre. Cette rencontre qui fait vibrer et devenir pleinement vivant. 

À travers ce métier, je porterai les valeurs qui m’animent : le respect, la confiance, l’authenticité, la bienveillance et le partage

Je crois profondément dans les capacités de chacun à se diriger vers son épanouissement personnel. Je serai alors une accélératrice dans le changement de vie et l’épanouissement des personnes que j’accompagnerai.  

Je serais absolument ravie de partager cette expérience personnelle et professionnelle avec vous. Je pourrais vous partager tout le travail que je réalise et vais réaliser pendant ces 9 mois et notamment toutes les questions auxquelles je vais répondre. Par exemple, cette semaine je devais travailler sur la question du respect inconditionnel. Je devais me demander si je me respectais moi inconditionnellement. C’était super intéressant !

En vous faisant part de mes questionnements, vous pourrez à votre tour vous interroger, vous questionner pour devenir une meilleure version de vous-même !

Alors dis-moi en commentaire si tu souhaites que je partage cette nouvelle aventure avec toi ! 

N’hésite pas également à me suivre sur instagram, réseau sur lequel je partage de nombreuses informations sur l’hypersensibilité !

J’ai hâte d’aider ceux qui le désirent à transformer leur hypersensibilité en SUPERSENSIBILITÉ !

Jennifer 🌸


Découvre mes autres articles…

et viens suivre mes aventures sur Instagram !

Un commentaire sur “Ma reconversion personnelle et professionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonne-toi à ma newsletter !

Être abonné.e à ma newsletter c'est : être informé.e de la publication des nouveaux articles et recevoir des informations de qualité sur l'hypersensibilité !

Pas de spam, pas d'information inutile et surtout pas de mail tous les jours !